Freins

De VPH
Version du 23 octobre 2008 à 20:33 par Arafolie (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Les freins mécaniques à patins

Les patins classiques que tout le monde connaît sont légers et relativement puissants. Il existe plusieurs variantes :
- à machoires
- cantilever
- V-Brake

De part leur provenance du marché des vélos droits, les sorties de gaine à droite, sont souvent en conflit avec le passage de chaîne sur les fourches avant. D'où leur position parfois "derrière" la fourche, pour dégager le câble à gauche.

Les freins à disque

Les freins à disques sont très efficaces mais sont plus lourds que ceux à patins. Cette technologie a été particulièrement développée suite au succès du VTT. Ils sont moins sensibles aux intempéries (pluie, boue...) que les freins sur jante.

Il existe de nombreux modèles qui varient par le diamètre du disque, le système de fixation sur la roue, l'attache sur la fourche. Ils peuvent être à commande par câble métallique ou à commande hydraulique. La transmission hydraulique est plus efficace car elle n'engendre pas de perte et doit être privilégiée pour le freinage arrière des tandems (surtout si la gaine de câble ne peut être positionnée de façon rectiligne). Cependant, elle est plus chère et ne se justifie pas toujours pour une utilisation routière.

Les freins à disques sont quasiment obligatoires si l'on fait des descentes avec un vélo dont la roue avant fait 20". En effet, celle-ci n'a pas le temps de refroidir entre deux passages devant les patins, ce qui augmente le risque de crevaison par surchauffe de la chambre à air (qui "bulle").

Les freins à tambour

Ils sont utilisés principalement sur les tricycles. Ces mécanismes sont simples et efficaces avec peu de maintenance.